Coiffure
 

Reconversion professionnelle

Vous avez envie de changement dans votre vie professionnelle ?

Vous souhaitez vous investir dans l’artisanat ?

Choisir la reconversion professionnelle, c’est mener à terme votre projet professionnel.

1/ La reconversion professionnelle

Bien préparer sa reconversion

Vous avez 30 ans et plus, et vous envisagez un projet de  reconversion professionnelle, le CFA94 vous propose de suivre un parcours de formation dans le cadre de la formation professionnelle continue.

La formation sera assurée en alternance entre le CFA94 et une entreprise d’accueil. Tout au long de votre formation, vous êtes accompagné :

  • En entreprise : par le tuteur, qui peut être le chef d’entreprise ou un salarié ayant au minimum le niveau de diplôme que vous préparez (attention : le tuteur ne peut suivre que 3 alternants maximum s’il est salarié et 2 alternants s’il est chef d’entreprise).
  • En centre de formation : par une équipe pédagogique et un conseiller en formation référent.

2/ Choisir un métier

Le CFA94 propose des formations ouvertes aux adultes dans 6 métiers :

Coiffure

Fleuriste Décorateur

Plomberie

Electricité

Vente

Esthétique

3/ Quelle formation ?

1. Vous souhaitez obtenir un diplôme pour vous reconvertir :

Le CFA94 vous accueille en alternance pour un CAP 1 an.

Le CAP en 1 an est proposé dans chaque filière et vous permet d’acquérir des connaissances et compétences professionnelles du métier.  

Vous êtes dispensés des enseignements généraux.

 

2. Vous avez un diplôme dans le métier et vous souhaitez obtenir un niveau de qualification supérieur :

Le CFA94 vous accueille en alternance du Brevet Professionnel (BP) au BTS et Brevet de Maîtrise (BM).

Le BP (diplôme de niveau IV) est dispensé en 2 ans ainsi que le BTS et le BM (diplômes de niveau III – bac+2).

Pour en savoir plus reportez-vous à la rubrique « Nos Formations ».

 

3. Vous souhaitez faire reconnaître votre expérience professionnelle par l’obtention d’un diplôme :

Le principe de la VAE consiste à évaluer les compétences qui ont été construites au travers de l’expérience professionnelle et de les comparer aux exigences du référentiel de la formation afin de valider un diplôme, un titre ou un certificat professionnel.

Méthode pédagogique
La VAE est une démarche qui demande un fort investissement personnel.
Un dossier de preuve est à compléter pour valider la certification visée. Dans ce dossier, le candidat justifie, avec son expérience, l’ensemble des domaines de compétence du référentiel de formation.

Durée de l’action
15 heures d’accompagnement avec un conseiller
Travail personnel important

Validation
Présentation orale du dossier de preuve devant un jury de validation. L’évaluation de l’expérience personnelle et professionnelle permet  d’obtenir une validation totale ou partielle de la certification visée.

Publics
Ouvert à toute personne qui justifie au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée.

 

4. Vous souhaitez valider un diplôme vous accompagnant dans la réalisation de votre projet de création ou de développement d’entreprise :

Afin de vous guider dans la réalisation de vos projets d’entreprise (création d’entreprise ou développement d’activité), la CMA94 vous propose de valider le Titre Entrepreneur de la Petite Entreprise (TEPE).

Cette formation vise à apporter aux participants les outils et les compétences essentielles au management stratégique et opérationnel d’une entreprise artisanale.

Méthode pédagogique
Démarche spécifique qui consiste à travailler directement sur son projet tout en validant différents modules :

  • Management de projet
  • GRH management
  • Marketing – communication
  • Commercial
  • Stratégie d’entreprise
  • Gestion – analyse de la rentabilité
  • Droit des affaires

Les enseignements théoriques se déroulent en 3 temps :

  • Jour 1 : apports théoriques
  • Jour 2 : mises en application sur son projet
  • Jour 3 : présentations individuelles et préconisations du formateur

Durée de l’action
119 heures de face-à-face pour les enseignements théoriques et 154 heures de travaux d’application en autonomie ou encadré.
Travail personnel à prévoir.

Validation
Validation de chaque module en contrôle continu et présentation orale du dossier final devant un jury.

Publics
Ouvert à toute personne avec un projet de création, de reprise ou de développement d’entreprise.

4/ Quel financement ?

Les diplômes ouverts à la reconversion professionnelle se déroulent en alternance avec des périodes de formation en centre et des périodes en entreprise.  

Pour les publics adultes, les périodes en entreprise  peuvent se réaliser soit dans le cadre du contrat de professionnalisation soit sous forme de stages.

Pour le contrat de professionnalisation : voir ci-dessous

Le cas échéant, d’autres financements peuvent être mobilisés :

 

Le Compte Personnel de Formation - CPF

En tant que salarié, vous avez acquis des droits à la formation sur votre CPF que vous pouvez utiliser pour faire financer votre formation.

Se connecter sur votre compte CPF : www.moncompteactivite.gouv.fr pour en connaitre le montant. Celui-ci vous indique les droits dont vous disposez pour effectuer une formation. Si vous n’avez pas assez de droits, des financements complémentaires peuvent vous être accordés au moment de la validation de votre dossier.

Pour utiliser votre CPF afin d’obtenir un diplôme, il faut :

  • Adresser une demande écrite d’autorisation d’absence à votre employeur* ou prendre rendez-vous avec votre conseiller Pôle Emploi
  • Réaliser un dossier de demande de prise en charge (formulaire de demande, programme de formation, devis, relevé de votre compteur CPF et bulletin de salaire)
  • Transmettre votre demande de prise en charge à votre financeur (OPCO de votre entreprise, Pôle Emploi, etc.)

Votre financeur vous informera en retour de la prise en charge financière de votre formation par courrier.

 

Le Compte Personnel de Formation dans le cadre d’un projet de Transition – CPF Transition

Vous êtes salarié et vous souhaitez changer de métier ou de profession, vous pouvez mobiliser votre CPF pour vous faire financer votre formation certifiante en lien avec votre projet.

Pour bénéficier d’une prise en charge, il faut :

  • Adresser une demande écrite de congé à votre employeur* avec le programme de la formation
  • Envoyer votre demande de prise en charge au FONGECIF accompagné du programme de formation et du devis, une fois l’accord de votre employeur obtenu.

Le financeur informera votre entreprise de la prise en charge financière de votre formation par courrier.

 

Dispositif Pro-A, Promotion par l’Alternance

Vous êtes salarié en CDI ou CUI avec une qualification insuffisante* pour obtenir une promotion professionnelle ou être maintenu dans votre emploi, venez valider un diplôme en alternance avec la Pro-A.

Dispositif ouvert uniquement aux salariés ayant un niveau de qualification reconnu inférieur à Bac+3.

Pour bénéficier d’une prise en charge, il faut :

  • Adresser une demande écrite de congé à votre employeur* avec le programme de la formation et vos motivations
  • Signer, avec votre employeur, un avenant au contrat de travail sur lequel seront mentionnés la durée et l’objet de la reconversion.
  • Votre entreprise réalise une demande de prise en charge (formulaire de demande, avenant au contrat, programme de formation et devis) et la transmet à son OPCO

Votre employeur désigne un tuteur chargé de vous accompagner dans votre Pro-A. Le tuteur doit justifier d’une expérience d’au moins 2 ans en rapport avec l’objectif de la professionnalisation.

Le financeur informera votre entreprise de la prise en charge financière de votre formation par courrier.

 

Vous êtes demandeur d’emploi et vous n’avez pas trouvé d’employeur en contrat de professionnalisation :

Contactez votre conseiller Pôle Emploi afin de lui présenter votre projet et de déterminer les financements auxquels vous pouvez prétendre (AREF, AIF…).

*Vous êtes salarié et vous effectuez une demande écrite à votre employeur dans le cadre du CPF ou du CPF de Transition, celle-ci doit être faite :

  • 2 mois avant pour une formation inférieure à 6 mois
  • 4 mois avant pour une formation supérieure à 6 mois

Votre employeur dispose d’un délai d’un mois pour vous notifier sa réponse.
Sans réponse au-delà de ce délai, votre demande est acceptée.

5/ Contrat de Professionnalisation

Vous êtes demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus et vous souhaitez valider un diplôme, le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance permettant d’acquérir une qualification professionnelle reconnue.

Pour être bénéficiaire de ce dispositif, il faut :

  • Chercher une entreprise du même domaine d’activité que la formation et assujettie au financement de la formation professionnelle continue.
  • Compléter et signer le CERFA avec l’employeur
  • Votre entreprise réalise une demande de prise en charge (formulaire de demande, CERFA, programme de formation et devis) et la transmet à son OPCO

Votre entreprise désigne un tuteur chargé de vous accompagner. Le tuteur doit justifier d’une expérience d’au moins 2 ans en rapport avec l’objectif de la professionnalisation.

Le financeur informera votre entreprise de la prise en charge financière de votre formation par courrier.

 

La rémunération

Peu importe le niveau du diplôme visé, la rémunération du contrat de professionnalisation des 26 ans et plus est à hauteur de 100 % du SMIC (85 % du salaire minimum conventionnel de branche si plus avantageux).

Le Contrat de professionnalisation est également ouvert aux bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’ASS (allocation de solidarité spécifique), de l’AAH (allocation aux adultes handicapés) et des contrats aidés.

6/ Embaucher en contrat de professionnalisation : entreprise

Qui embaucher ?

  • Jeune de 16 à moins de 26 ans souhaitant compléter sa formation initiale 
  • Demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus 
  • Bénéficiaire du RSA (revenu de solidarité active), de l’ASS (allocation de solidarité spécifique) ou de l’AAH (allocation aux adultes handicapés) 
  • Personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé

 

Quel contrat ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat en alternance avec des périodes travaillées et des cycles de formation pouvant être conclu :

  • En CDD de 6 à 12 mois (24 mois sous certaines conditions)
  • En CDI débutant par l’action de professionnalisation

 

Quelles conditions de travail ?

Le titulaire du contrat de professionnalisation est un salarié à part entière de l’entreprise :

  • Les lois, les règlements et la convention collective lui sont applicables
  • Le temps de travail est identique à celui des autres salariés de l’entreprise
  • Le temps de formation est inclus dans le temps de travail

 

Comment s’organise l’alternance ?

Les actions de formation théoriques ont une durée comprise entre 15 % et 25 % de la durée totale de la période (sans pouvoir être inférieure à 150 heures).

La désignation d’un tuteur est obligatoire :

  • Etre qualifié d’au moins le même niveau de diplôme que celui réalisé par l’alternant
  • Avoir une expérience d’au moins 2 ans en rapport avec l’objectif de la professionnalisation
  • Pour un salarié : tutorat d’au maximum 3 salariés en contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation ou période de professionnalisation.
    Pour un chef d’entreprise : tutorat d’au maximum 2 salariés en contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation ou période de professionnalisation.

 

Quelle rémunération ?

La rémunération d’un contrat de professionnalisation dépend de l’âge du salarié et du niveau de diplôme.

Pour les profils âgés de 26 et plus : de 100 % du SMIC ou 85 % du salaire minimum conventionnel de branche si plus avantageux.

 

Quels avantages ?

Le contrat de professionnalisation permet de recruter en alternance un salarié motivé tout en bénéficiant de conditions avantageuses.

  • Exonération des cotisations patronales sociales et d’allocations familiales pour les salariés âgés de 45 ans et plus
  • Allègement des cotisations patronales sur les bas salaires (URSSAF)
  • Aucune indemnité à verser en fin de contrat à l’issu du CDD
  • Aide forfaitaire pour les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus plafonnées à 2000 € (sous réserve des fonds disponibles)
  • Non comptabilisation du salarié en contrat de professionnalisation dans l’effectif de l’entreprise
  • Financement de la formation partielle ou totale (si acception de la demande de prise en charge par l’OPCO)
  • Aide financière à la fonction de tuteur (formation du tuteur)

7/ Qui contacter ?

Pour les secteurs de l'esthétique et de la fleur : 
Monique DAVIET, conseillère en formation : 01 49 76 50 11, mdaviet@cma94.com

Pour les secteurs du bâtiment :
Ana HENRIQUES, conseillère en formation : 01 49 76 54 02, ahenriques@cma94.com

Pour les secteurs de la coiffure et de la vente :
Alexandra THOMAS, conseillère en formation : 01 49 76 54 01, athomas@cma94.com 

Pour la VAE :
Nicolas TOLLAR, conseiller en formation  : 01 49 76 50 74, ntollar@cma94.com 

Pour toutes autres questions relatives sur la formation continue :
Julie BARANTON, responsable de service : 01 49 76 50 11, jbaranton@cma94.com